Météo - Horoscope

HUGO CHAVEZ ET L'AFRIQUE

 

Hugo chavez

Re my sahlomon 4

 

 

 

 

 

HOROSCOPE DU JOUR

JOHN STANDARD : refrigerator made in 1891

A non-electrical and unpowered design, Standard's refrigerator made in 1891 used a manually-filled ice chamber for chilling.
Oil Stove
_ John Standard's oil stove was a space-saving design that he suggested could be used for buffet style meals on trains.
History of the Refrigerator
_ Contrary to popular folklore John Standard did not invent the very first refrigerator, however, every patent represents something that has not be done before and most utility patents are issued for what is called an "improvement." Improvements are the work of inventors and often it is the improved design that succeeds.
Life and Death
_John Standard was born on June 15, 1868, in Newark, New Jersey, to Mary and Joseph Standard. He died around 1900.

KANTANKA : des inventions 100% made in Africa... La roue tourne, tout simplement !

Avec la Joule, un véhicule développé sur le continent, les Sud-Africains veulent démontrer leur capacité à être compétitifs sur un créneau d’avenir (La joule, ce petit bijou de technologie, affiche une autonomie de 300km).
L’Afrique du Sud, leader sur le marché des voitures électriques ? C’est le pari d’Optimal Energy, un cabinet d’ingénierie de 100 salariés spécialisé dans les énergies renouvelables, qui se rêve en constructeur d’automobiles. Basée au Cap, la société créée en 2005 par Kobus Meiring, Mike Lomberg et Jian Swiegers ambitionne en effet de produire pas moins de 50 000 exemplaires annuels de son premier modèle, la bien nommée Joule (du nom de l’unité de mesure de l’énergie).
Présenté aux salons de l’automobile de Paris et de Genève, ce véhicule peut transporter cinq passagers avec une autonomie de 300 km et une vitesse de pointe de 135 km/h. La recharge de la batterie au lithium-ion, qui se fait sur une simple prise domestique, prendra sept heures. Les citadins sud-africains sont, selon Optimal Energy, 99 % à parcourir moins de 150 km par jour. Ils pourraient donc être attirés par ce petit modèle, même s’il n’est pas en­core à la portée de toutes les bourses (autour de 24 000 euros !).
Démarrage en douceur
Dessiné par le designer Keith Helfet, un enfant du pays à qui l’on doit trois modèles de Jaguar, ce premier véhicule électrique 100 % africain sera d’abord produit en petite série pour le marché national, avant de l’être à grande échelle à partir de 2012. À l’international, la Joule sud-africaine, qui se distingue par des panneaux solaires intégrés, veut concurrencer les petits modèles électriques en gestation comme la Bluecar de Bolloré-Pininfarina­, les véhicules PSA-Mitsubishi (Peugeot iOn, Citroën C-Zéro, Mitsubishi i-Miev) ainsi que les modèles Renault « zéro émission ».
Pour l’instant, la firme sud-africaine négocie avec un constructeur allemand pour l’aider à industrialiser son modèle. À terme, Optimal Energy prévoit que 10 % des véhicules seront produits pour l’Afrique du Sud et le reste pour l’export. Une usine devrait voir le jour près de Port Elizabeth, dans le sud du pays, et créer 10 000 emplois.
Bénédiction des autorités
Le développement de la Joule a la bénédiction des autorités de Pretoria. Le fonds pour l’innovation du ministère sud-africain des Sciences et de la Technologie a d’ailleurs fait partie du premier tour de table financier lors de la création d’Optimal Energy. Il a été rejoint depuis au capital de l’entreprise par l’Industrial Development Corporation of South Africa, un fonds qui a pour objectif le développement industriel du pays. La nation Arc-en-Ciel a plus de quatre-vingts ans d’expérience dans la production automobile depuis les années 1920.

Joule : la première voiture électrique sud africaine était au salon de Paris

Voiture Africaine 100%

La propulsion est assurée par un moteur à aimant permanent monté à la transversale qui produit une puissance de pointe de 75 kW et un couple de pointe de 280 Nm. La vitesse maximum est de 135 km/h.

Ct money twenty tubman hamilton jackson 20150625

Images 50