Culture du Sénégal : Musique

Le ministre sénégalais de l’énergie explique comment le gouvernement français corrompt son pays 

Urgence panafricaniste

 

Le ministre sénégalais de l’énergie explique comment le gouvernement français corrompt son pays 
 Aguelid Aguelid, 2 jours de cela   1   2 min de lecture   8028
Le témoignage est clair, limpide. L’ex-ministre sénégalais de l’énergie Thierno Alassane Sall, démissionnaire, explique aux médias comment le groupe français Total a gagné le marché local d’extraction de gaz et de pétrole alors qu’il était en très mauvaise position, classé avant dernier de la liste (5e sur 6). Ce passage en force se fera au détriment du peuple sénégalais puisque Total va payer sa matière première moins cher que les premières propositions. Le choix du président Macky Sall s’est fait sur des critères crapuleux qui rappellent la puissance aujourd’hui encore de la mafia de la Françafrique.
_ Sénégal – Quand la France fait pression sur le pays pour obtenir l’exploitation du pétrole et du gaz.
Thierno Alassane Sall désormais ex-ministre sénégalais de l’énergie explique pourquoi il a démissionné de son poste.
ce dernier estime qu’il ne peut pas signer un document où la compagnie française Total qui était en 5e position pour acquérir le marché selon les experts, devient subitement numéro 1 après des pressions sur le président Macky Sall…
_ L’État du Sénégal aurait écarté le Consortium BP/Kosmos, premier à l’issue d’une évaluation menée selon les procédures établies par la loi, au profit du groupe Total, classé 5e au départ.
_ Ce qui se passe là se passe partout en Afrique.  Au Cameroun Bolloré, cinquième sur l’acquisition du port, a fini premier après avoir rendu visite à son ami paul Biya. etc…
_ Et ce sont ces mêmes gens qui disent que les Africains sont irresponsables, gèrent mal leurs ressources, devraient apprendre à se débrouiller, et ne plus leur envoyer des migrants etc..
alors qu’ils ne peuvent pas laisser l’Afrique une seule seconde décider du meilleur partenaire économique dont elle a besoin pour son développement.
ils sont prêts à te faire la guerre, un coup d’état, ou à lever toute une rébellion pour imposer un contrat.
_ Car ils ne veulent pas s’aligner sur le marché comme les concurrents. ils imposent leur deal et si tu ne veux pas tu dégages. Tant pis si le concurrent te propose un deal beaucoup plus avantageux ; ta matière première c’est pour eux !
c’est pourquoi il faut que les États africains
– rendent publics tous les appels d’offres. Qu’il y ait une chaîne de télévision dédiée uniquement à ça, pour que les peuples soient informés en temps réel.
– donnent la décision des contrats d’exploitation et d’acquisition des marchés non plus au président mais directement à l’Union africaine, ou à l’Assemblée nationale à plus de 90%, sinon référendum populaire…
On n’a plus le choix !

 

 

Les descendants des tirailleurs ne se laissent pas faire...

KEMI SEBA A ETE EXPULSE VERS LA FRANCE, MAIS, LE COMBAT CONTINUE...

5 4

Kémi Seba a été libéré après sa comparution devant un tribunal de Dakar. La mobilisation africaine était impressionnante : toute la jeunesse de 7 à 77 ans était au rendez-vous...
_ Le leader du Front contre le franc-CFA, Kemi Seba, était devant la justice sénégalaise qui lui reprochait d'avoir brûlé un billet de 5000 francs CFA, ce que Serges Gainsbours avait pourtant fait avec le Franc Français(il y a de cela quelques années). 
_ La BCEAO (une extension de la banque de France) avait porté plainte contre lui pour son geste, comme si le franc cfa était plus important que le Franc Français. Le ridicule ne fait pas trop mal... Heureusement !

<<…Si on ne se sent pas heureux dans la zone franc, on la quitte et on crée sa propre monnaie comme l'on fait la Mauritanie et le Madagascar…>> a-t-il rappelé aux présidents Africaincs...

<<…Si on y reste , il faut arrêter les déclarations démagogiques, faisant du ''franc cfa'' le bouc émissaire de vos échecs politiques et économiques et de la France la source de vos problèmes” lance-t-il à l'endroit des “monarques africains”.