Le président noir oublié et le miraculé de Medelin

HOMMAGE À LA COLOMBIE et au BRÉSIL : Crash à Medelin

Adrian E. magnoli


_ Les deux boîtes noires de l'avion qui s'est écrasé ce lundi en Colombie ont été retrouvées. Et si l'on compte toujours six survivants, le bilan de l'accident a été revu à la baisse : 71 victimes au lieu de 75. Quatre passagers ne sont en effet finalement pas montés à bord.
_ Les deux boîtes noires de l'avion qui s'est écrasé lundi soir en Colombie avec 81 personnes à son bord, dont l'équipe de football brésilienne de Chapecoense, ont été retrouvées, a annoncé ce mardi le gouverneur de la province où s'est produit le crash, Luis Pérez Gutiérrez.
_ Le bilan officiel fait état de 75 morts et de six rescapés. Les corps ont été récupérés dans une zone très difficile d'accès.
Lors d'un appel d'urgence dans la nuit de lundi à mardi, le pilote a fait état de « pannes électriques ». Les boîtes noires permettront de confirmer ou d'infirmer cette hypothèse.
_ L'appareil de la compagnie bolivienne Lamia, un British Aerospace 146, avait été mis en circulation, neuf, en 1999.
Le bilan revu à la baisse
Soixante-et-onze personnes sont mortes dans l'accident d'avion qui transportait l'équipe brésilienne du Chapecoense, et six ont survécu, ont annoncé ce mardi soir les autorités colombiennes, qui ont revu le bilan à la baisse.
Le bilan précédent faisait état de 75 morts, alors que quatre personnes sur la liste des passagers ne sont en fait pas montées dans l'avion...
L'homme propose - Dieu dispose, c'est Dieu qui donne, c'est Dieu qui reprend.

_Adrián E Magnoli
"Me salvé por estar lesionado, siento un profundo dolor, recen por mis compañeros" Alejandro Martinuccio, jugador Argentino del Chapecoense...

 

JOSÉ NIETO GIL : Le Président Noir oublié des Colombiens

A gauche, une photographie du vrai José Nieto Gil. A droite, son portrait peint "blanchi".

Jose nieto gil

A la fin du XIXe siècle, José Nieto Gil a été président de la Colombie. Pourtant, il ne figure dans aucun livre d'histoire. Pourquoi ? Vraisemblablement parce qu'il était Noir.

Alors que les Américains crient haut et fort leur fierté d'avoir élu un président noir, les Colombiens ont caché l'existence de José Nieto Gil pendant plus d'un siècle. C'est un historien colombien, Orlando Fals Borda, qui a découvert le portrait de José Nieto Gil au début des années 70, alors qu'il était à l'abandon dans le grenier d'un palais de Carthagène (nord). Toute sa vie, Fals Borda a essayé de rendre justice à ce personnage injustement oublié. Mais ce n'est qu'à la mort de l'historien, en août dernier, que la presse colombienne a retrouvé de l'intérêt pour cette homme de sang africain au destin hors du commun.

Nieto Gil était le 14ème. Mais ce qui est étonnant, c'est qu'aucun livre d'histoire du pays n'a conservé la mémoire de cet homme, descendant d'esclaves et donc seul président noir du pays. C'est comme si il avait été délibérément effacé de la mémoire collective.

Pourquoi, il n'a pas démérité : c'est tout de même à lui qu'on doit le premier texte abolissant l'esclavage en Colombie. C'est même lui qui a écrit le premier roman vraiment national, c'est-à-dire écrit en Colombie : une bluette intitulée La Fille de Calamar.

Il existe un seul et unique portrait de lui. Un portrait que l'on a retrouvé dans les caves des archives de Carthagène, sur la côte caraïbe colombienne.

Un portrait rongé par l'humidité, mais où on reconnaît bien le président Nieto Gil ceint de l'écharpe tricolore présidentielle. Mais il y a un problème : son visage et ses mains ont été blanchies. Et on sait même où : à Paris, lors d'une restauration plutôt maladroite.

En fait, il était tellement insupportable à l'élite blanche et descendante d'Espagnols d'avoir eu, ne serait-ce que six mois, un président noir, qu'elle a envoyé son seul portrait officiel se faire blanchir la peau en France.

Comme le résultat n'était pas encore assez probant, les caciques de l'époque ont décidé d'être plus radicaux encore : le portrait a été remisé dans les caves, la tombe du président Nieto Gil a été saccagée et son seul buste connu, détruit... Mais, nul ne peut détruire la vérité, car, elle finit toujours par refaire surface.

L'opération d'effacement a presque réussi : pendant 150 ans, personne n'a jamais rien su du président noir Nieto Gil, pas plus les historiens que les Noirs colombiens, qui de toutes façons, sont les grands oubliés de l'histoire du pays.

Saviez-vous qu'il y a 10% de Noirs en Colombie, tous descendants d'esclaves ? Mais aussi des Afro-Péruviens, des afro-équatoriens et des Afro Boliviens (respectivement 4 et 7% de la pop.) Non, personne ne s'en doute et croyez-moi pas pour de bonnes raisons.

Enfin, une bonne nouvelle : l'actuel président colombien, Juan Manuel Santos, a rapatrié le seul tableau de son prédécesseur noir. Il figurera désormais dans la galerie de portraits officiels des présidents colombiens. Il a retrouvé sa couleur d'origine.

 

Samedi 11 juin 2011

Nous quittons le mémorial et poursuivons en taxi notre promenade en centre-ville. Nous empruntons l'Avenue Cabral, puis l'Avenue Félix Eboué. C'est le quartier de la Plaine, celui des Affaires où s'installèrent vers 1900-1910 les compagnies concessionnaires.

 

tour-nabemba-brazzaville

La tour Nabemba dépassant du bâtiment du Trésor Public

 

Il faudrait parcourir à pied le centre-ville pour découvrir vraiment les différents styles, les façades, des bâtiments construits entre 1910 et 1960. Pour cette première venue, c'est un survol avec une priorité aux monuments principaux. J'aperçois cependant la façade en grès rose du Trésor Public, bâtiment de l'architecte Erell (encore lui) datant de 1950 (ancienne Banque de l'Afrique Occidentale).

 

tresor-public-brazzaville

Bâtiment du Trésor Public (© gangoueus 2008 Flickr)

 

Par contre, un édifice que l'on ne peut pas louper dans le quartier, c'est l'imposante Tour Nabemba. Cet immeuble de 30 étages inauguré en 1990 est l'ancienne tour de la compagnie pétrolière Elf-Congo. Je pense que c'est le plus haut immeuble de la ville (106 m). On l'aperçoit de loin quand on est au bord du fleuve Congo. Ce qui est singulier c'est sa base, plus étroite que le corps de la tour. La tour abrite les bureaux d'administrations publiques et de ministères, ainsi que des entreprises privées.

 

La façade tronconique de l'immeuble, alternant lignes claires et sombres, semble avoir été récemment refaite. En effet, les combats de 1997 au coeur de Brazzaville avaient détruit nombre de fenêtres de la façade.

tour-Nabemba-endommagée-1997

Tour Nabemba aux vitres brisées (1997 © cendrillonebene48)


L'immeuble tire son nom du Mont Nabemba situé au nord-ouest du Congo (dans le département de la Sangha, près de la frontière du Cameroun). C'est le point culminant du pays avec 1040 m (1). Riche en fer, la région du Mont Nabemba doit faire l'objet d'une exploitation minière.

 

tour-nabemba-elf

La tour Nabemba en 2011, ex "Tour Elf Congo"

 

Nous effectuons un petit détour par la gare CFCO toute proche. Mais des militaires sont en faction devant l'entrée. Manu me dissuade de faire des photos, Brice dit qu'il n'y a pas de souci... Nous repasserons sans doute par ici. J'évite les embrouilles et une perte de temps, on risque de vouloir nous soutirer de l'argent, donc pas de cliché !

 

rond-point-brazzaville

Rond-point du centre de Brazzaville

 sahlomon

.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 2016-12-17