La Côte d'Ivoire combat dans la victoire

Depuis le 06/02/2017 : Mobilisation pour la libération de Saint Koudou

Soutien aux Leaders Panafricanistes : SIMONE GBAGBO ACQUITÉE, mais, elle reste en prison...

Afrika

Afrika2

SAINT KOUDOU déclaré à Jacques Chirac en 2006 : « Je ne suis pas un sous-préfet ».

Après six ans d'incarcération à La Haye, Laurent Gbagbo n'en démord pas : la France a toujours tiré les ficelles pour lui nuire. Il explique « avoir su depuis le début » que Paris était derrière la rébellion de 2002 et que son président de l'époque, Jacques Chirac, jouait double jeu.

Silvio Berlusconi, président du Conseil italien de l'époque, l'aurait averti que le chef de l'Etat français « lui planterait un couteau dans le dos ». En 2003, aux accords de Marcoussis, la France lui aurait imposé des ex-rebelles dans le gouvernement. « Je me suis retrouvé avec des ministres illettrés », raconte l'ancien chef d'Etat. Même chose sous Nicolas Sarkozy. Selon lui, la présidentielle de 2011 était un prétexte pour faire gagner Alassane Ouattara, soutenu par Paris depuis 1989. L'entreprise française Sagem aurait été imposée par Paris pour les opérations techniques, sous-entendu pour organiser une fraude. Laurent Gbagbo accuse même les Français d'avoir levé des mercenaires dans la région et promis 12 millions de francs CFA à Alassane Ouattara et son équipe s'ils réussissaient à le faire chuter.

Laurent Gbagbo se dit « otage » et non prisonnier

 « Si on se passe des Français, c'est comme si on les agresse. La France veut dicter la voie à suivre à la Côte d'Ivoire », reproche-t-il. Il aurait même déclaré à Jacques Chirac en 2006 : « Je ne suis pas un sous-préfet ».

Laurent Gbagbo accuse Paris d'avoir voulu « étouffer » l

Simone Gbagbo "acquittée" de crime contre l'humanité

Simone gbagbo

La Cour d'assises d'Abidjan a acquitté aujourd'hui Simone Gbagbo, qu'elle jugeait depuis près de dix mois pour crime contre l'humanité lors de la crise post-électorale 2010-2011.

"Le jury à la majorité déclare Simone Gbagbo non coupable des crimes qui lui sont reprochés, prononce son acquittement et ordonne qu'elle soit remise immédiatement en liberté si elle n'est retenue pour d'autres causes" a déclaré le juge Kouadjo Boiqui, président de la Cour d'assises...

Re my sahlomon 4

O

 

O

 

FLASH BACK

Ce mardi, au cours d’une conférence de mise en état à la Cour pénale internationale (CPI), l’avocat de Laurent Gbagbo a proposé de tenir le procès commun de son client et de Charles Blé Goudé en avril 2016. Il a plaidé la complexité du dossier.

L’avocat de Laurent Gbagbo, Emmmanuel Altit, a rencontré l’accusation, ce mardi, à la Cour pénale internationale, au cours d’une conférence de mise en état, en compagnie de celui de Charles Blé Goudé. Il a proposé de tenir le procès commun de l’ancien Président et de l’ex-chef des Jeunes Patriotes, en avril prochain.